Vers la fin des pailles en plastique ?

pailles-en-bambou-reutilisables-ecologiques-reutilisables

Vous avez sûrement comme moi passé votre enfance et votre adolescence à boire à la paille en plastique lors d’occasion festives, déjeuner en restauration rapides ou autres évènements. Ce geste en apparence innocent devient de plus en plus controversé depuis que l’opinion publique est mise au courant des dangers des produits plastiques pour notre santé mais aussi pour l’environnement. Après les sacs plastiques progressivement taxés et/ou interdits, les pailles en plastique sont désormais dans le collimateurs des états.

 

COMMENT LES PAILLES en plastique sont-elles devenues un désastre écologique ?

 

Même si elles ne représentent pas la majorité des déchets en mer (4%), les pailles en plastique sont particulièrement dévastatrices sur l’environnement.En effet, elles sont trop petites pour être recyclées efficacement en comparaison de bouteilles ou autres composants plastiques. On estime qu’1 milliard de pailles sont utilisées puis jetées chaque jour de par le monde (dont 500 millions aux Etats-Unis et 8,8 millions en France), c’est l’équivalent de 250kg chaque seconde déversé dans l’océan. Et pour couronner le tout, malgré sa taille, la paille en plastique ne se dégrade pas plus vite. On estime qu’elle met en moyenne 100 à 1000 ans à se décomposer dans la nature.

 

Quelle est la situation en France ?

 

En France, le gouvernement prévoit d’interdire les objets jetables en plastique (gobelets, assiettes) dès la fin 2019, mais rien en revanche n’a été précisé sur les pailles, malgré l’appel de certaines associations.

 

La ville de Paris a voté dès la rentrée 2018 son bannissement de ses équipements municipaux ainsi que de l’opération Paris-plage. Son usage reste autorisé par ailleurs.

 

Dans le reste du monde

 

Aux Etats-Unis, certaines villes ont déjà pris conscience du problème. Les villes de Seattle et Miami ont déjà interdit les pailles pour protéger leur littoral. Ailleurs, l’Ecosse, le Belize, le Costa Rica, le Kenya et Taiwan ont aussi interdit leur usage ou prévoient de le faire à l’horizon de quelques années. Il faut dire que la vidéo virale d’une tortue costaricaine ayant une paille coincée dans la cavité nasale avait beaucoup choqué en 2015 et contribué à faire connaître le problème.Certaines initiatives privées, comme celle de McDonalds au Royaume Uni qui anticipe les demandes de certains clients en annonçant que ses pailles seront faites de papier dans leur 1300 restaurants peuvent aussi porter leurs fruits.

 

Quelles alternatives aux pailles en plastique ?

 

Alors que faire si on ne veut pas trop changer ses habitudes de consommation sans faire de mal à l’environnement ?

 

  • Les pailles en verre : pratiques mais malheureusement fragile.

 

  • Pailles en inox : pratiques également mais chères.

 

  • Pailles en papier : la paille en papier est une solution malheureusement jetable, même si elle est tout de même recyclable. On peut également se poser la question de l’usage de produit toxiques (colle, adhésif) pour fabriquer le produit et de son interaction éventuelle avec le corps liquide.

 

  • Pailles alimentaires : développées par certaines startups, ce moyen original, à base d’algues, de blé, de gélatine, de tous goût ou toutes couleurs a l’avantage de ne pas laisser de déchet ! Elles ont toutefois un coût non négligeable pour une utilisation unique.

 

 

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés