Les dangers du plastique et comment le réduire efficacement

Il semble que c'est récurrent dans l'histoire de l'humanité et du progrès technique: les choses qui mènent à un grand progrès et à la commodité ont aussi un prix élevé. Cela nous paraît tout à fait vrai pour les produits et les emballages en plastique issus de l'industrie chimique.

Il est indéniable que les plastiques bon marché ont facilité de nombreux aspects de la distribution des aliments et de l'eau,

  • leur conditionnement (le plastique a permis l'emballage massif à moindre coût),
  • leur transport (le poids du plastique a réduit les coûts de transport),
  • leur consommation (il est plus facile au consommateur de transporter les emballages plastique et le risque de casse est moindre),
  • leur salubrité (le plastique permet une excellente conservation des aliments, même s'il y a des effets pervers, nous y reviendrons),

mais les recherches et les données émergentes issues de décennies d'utilisation croissante des plastiques suggèrent que nous devons sérieusement réévaluer notre utilisation du plastique.

Personnellement, je suis convaincu que notre santé et celle de notre planète seraient bien meilleures si nous réduisions radicalement notre utilisation du plastique. Voici pourquoi :

Les composés chimiques et leur impact sur la santé

Certains produits chimiques contenus dans les plastiques, comme le bisphénol A (BPA), ont fait la Une des médias en raison de leurs problèmes de santé potentiels, mais le problème ne se limite pas à quelques produits chimiques isolés.

Le BPA

plastique comment fabriquer recycler nettoyer sans bpa

Le BPA est souvent ajouté aux plastiques pour les rendre plus durables, mais il était autrefois donné aux animaux comme les vaches et les poulets pour leur faire prendre du poids avant l'abattage. Le BPA est connu pour perturber les hormones et peut imiter l'effet des œstrogènes dans l'organisme, entraînant une prise de poids et un déséquilibre hormonal.

Tiré du Journal de la Yale School of Environmental Studies :

De nombreuses recherches établissent un lien entre l'exposition au BPA et aux phtalates et des problèmes de santé humaine tels que les malformations des organes génitaux masculins et féminins, la puberté précoce chez les femmes, la diminution de la qualité du sperme et l'augmentation des cancers du sein et de la prostate, de l'infertilité, des fausses couches, de l'obésité, du diabète de type 2, des allergies et des problèmes neurologiques, comme le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité.

Il est aujourd'hui connu et admis que les plastiques des emballages alimentaires peuvent s'infiltrer dans les aliments et pénétrer dans l'organisme. Le CDC rapporte que plus de 92 % des personnes testées présentaient des niveaux détectables de BPA et d'autres produits chimiques plastiques dans leur corps (y compris les nouveau-nés).

"Les produits chimiques œstrogéniques présents dans de nombreux produits courants ont été liés à une litanie de problèmes chez les humains et les animaux. Selon une étude, le pesticide atrazine peut transformer les grenouilles mâles en femelles. Le DES, qui était autrefois prescrit pour prévenir les fausses couches, a provoqué l'obésité, de rares tumeurs vaginales, l'infertilité et des excroissances testiculaires chez les personnes exposées in utero. Les scientifiques ont établi un lien entre le BPA et des maladies telles que l'asthme, le cancer, la stérilité, un faible nombre de spermatozoïdes, des déformations génitales, des maladies cardiaques, des problèmes de foie et le TDAH.

"Choisissez une maladie, choisissez littéralement une maladie", dit Frederick vom Saal, professeur de biologie à l'Université du Missouri-Colombie qui étudie le BPA.

Les Phtalates

plastique comment fabriquer recycler nettoyer

Les phtalates sont également présents dans de nombreux plastiques et en grande quantité dans l'air intérieur. L'Union européenne les a interdits en 2005 et de nombreux autres pays les ont également interdits de par le monde.

Les phtalates sont considérés comme particulièrement nocifs pour les hommes et les garçons, en particulier ceux qui sont exposés in utero. Ils sont liés à une déficience du système immunitaire, à une réduction de la testostérone, à l'infertilité chez les hommes et à de nombreux autres problèmes. Mais au fait...

Comment le plastique est-il fabriqué ?

plastique comment fabriquer recycler nettoyer

Le plastique est un matériau essentiellement chimique, issu du pétrole. Le pétrole est acheminé dans une cuve où on le distille en le chauffant à haute température.

On récupère ensuite le naphta, liquide issu du pétrole distillé. Le naphta passe ensuite par plusieurs étape: le craquage, (chauffage puis refroidissement puis condensation) puis on obtient des granulés qui peuvent être moulés à l'aide d'adjuvants (comme le BPA ou les phtalates) pour leur donner leur forme de bouteille ou tout autre forme.

 

Les plastiques et leur impact sur la planète

Pour faire le tour de Captain Planet pendant une minute, les plastiques envahissent littéralement la terre à une vitesse terrifiante.

Le Dr Alan Christianson, expert en santé endocrinienne, parle de l'augmentation drastique des taux d'obésité chez les humains et chez de nombreuses autres espèces animales (y compris les animaux sauvages dont le régime alimentaire n'a pas changé). Dans son livre Adrenal Reset Diet, il explique combien de facteurs peuvent contribuer à ces problèmes, mais qu'ils ont tous en commun la caractéristique d'affecter négativement le système endocrinien, en particulier les surrénales.

Les produits chimiques contenus dans les plastiques sont des perturbateurs endocriniens connus, et ce point commun peut expliquer pourquoi nous constatons ces problèmes chez de nombreuses espèces d'animaux dans le monde.

Lorsque nous considérons le temps qu'il faut au plastique pour se décomposer et les niveaux élevés de pollution par le plastique que l'on trouve même dans les zones non habitées par les humains (comme la glace et l'eau de l'Antarctique), nous pouvons commencer à comprendre l'ampleur du problème que peut poser la pollution par le plastique.

Les rayons UV et le sel de l'eau de mer provoquent l'émission de produits chimiques toxiques tels que les PCB et le DDT par des particules microscopiques de plastique. Lorsqu'elles sont ingérées par de nombreux types d'espèces marines, ces substances peuvent être confondues avec l'œstradiol, une hormone sexuelle, ce qui provoque divers symptômes liés à la perturbation du système endocrinien. En outre, ces produits chimiques ont tendance à s'accumuler dans les organismes au fur et à mesure qu'ils remontent la chaîne alimentaire, et peuvent finalement conduire à des populations de poissons contaminés que les humains consomment régulièrement.

Ce genre de problèmes a conduit Charles Moore, un océanographe et capitaine de bateau de course qui a joué un rôle important dans la découverte et la publicité du grand Vortex de déchets du pacifique Nord, à affirmer que la pollution plastique est devenue un problème plus urgent pour la vie des océans que le changement climatique.

"Ce qui est triste, c'est que nous pensions que les eaux de l'Antarctique étaient propres", a-t-il déclaré à l'Australian Associated Press après l'annonce des découvertes du Tara. "Nous n'avons plus d'océan où que ce soit qui soit exempt de pollution".

Avec l'utilisation généralisée du plastique, il est probable que ces problèmes ne feront qu'empirer. Reuseit.com rapporte la chose suivante :

- Plus d'un trillion de sacs en plastique sont utilisés chaque année dans le monde. Imaginez que la Chine, un pays de 1,3 milliard d'habitants, consomme 3 milliards de sacs en plastique par jour, selon China Trade News.

- Environ 1 million de sacs en plastique sont utilisés chaque minute.

- Un seul sac plastique peut prendre jusqu'à 1 000 ans pour se dégrader.

- Plus de 3,5 millions de tonnes de sacs, sachets et emballages en plastique ont été jetés en 2008.

- Au Royaume-Uni, seul 1 sac plastique sur 200 est recyclé (BBC).

- Les États-Unis utilisent 100 milliards de sacs plastiques à usage unique. Cela coûte aux détaillants environ 4 milliards de dollars par an.

- Les sacs en plastique sont le deuxième type de déchets marins le plus courant, après les mégots de cigarettes (2008)

- Les sacs en plastique restent toxiques même après leur rupture.

- Chaque kilomètre carré d'océan contient environ 46 000 morceaux de plastique qui flottent à l'intérieur.

Les plastiques sont largement considérés comme sûrs par les organismes de réglementation, mais pas parce qu'ils ont été testés et que leur innocuité a été prouvée. Dans la plupart des cas, cela signifie simplement qu'ils n'ont pas été testés du tout ou que des tests parrainés par l'industrie ont montré qu'ils étaient sûrs à de faibles niveaux.

 

Où l'impact du plastique est-il le plus visible ?

On trouve différents types de produits chimiques dans divers types de plastiques. Ce tableau du Centre écologique montre certains des produits chimiques les plus courants et leurs sources :

 

Le documentaire Unacceptable levels (2014) met en évidence les principales sources de pollution des plastiques dans nos maisons.

Je sais que certaines personnes qui regardent ce type de documentaire adoptent par défaut l'état d'esprit "par pitié, assez de catastrophisme, on ne va pas tous mourir demain", et je ne les blâme pas.

Il est difficile de ne pas avoir l'impression que tout est contre nous parfois, mais je crois vraiment que l'exposition au plastique pourrait être la "cigarette" de notre génération.

Il fut un temps où il était considéré comme absurde que le tabagisme puisse être malsain, et il y a même eu des campagnes affirmant que davantage de médecins préféraient une marque de cigarettes à une autre.

Le soda était autrefois commercialisé comme une boisson saine pour les petits bébés. Les organismes de réglementation considéraient autrefois que des produits chimiques désormais interdits comme le DDT pouvaient être utilisés sans danger et il y a même eu des campagnes publicitaires pour promouvoir leur utilisation auprès des enfants.

plastique comment fabriquer recycler nettoyer

Nous regardons maintenant en arrière et nous rions à l'idée que fumer est totalement sans danger... c'est peut-être ainsi que nous penserons au plastique dans quelques décennies seulement. 

 

Que pouvons-nous faire à notre niveau ?

Malheureusement, les plastiques mettent beaucoup de temps à se décomposer et les niveaux élevés de plastiques dans les décharges, les océans et même dans des régions reculées de la planète dressent un tableau plutôt sombre de l'avenir de la pollution des plastiques.

Une chose importante que nous pouvons tous faire est de réduire la quantité de produits en plastique que nous achetons et utilisons. Cela réduira notre propre exposition à la pollution plastique, la charge en plastique de notre planète, et permettra souvent d'économiser de l'argent également. Voici quelques bonnes façons de réduire l'exposition au plastique :

- Commencez par utiliser une bouteille d'eau en verre ou en acier inoxydable à la place des bouteilles d'eau en plastique jetables (c'est ma préférée). Mieux encore, remplissez votre bouteille d'eau à partir d'un filtre à eau réutilisable en acier inoxydable qui contribuera également à réduire l'exposition aux produits chimiques contenus dans l'eau.

gourde-en-acier-inoxydable-bambou-ecologique?variant=29363486588992

Gourde en acier inoxydable - A partir de 14,95€

(cliquez sur l'image pour vous rendre sur la page produit)

 

- Remplacez les sacs en plastique ou en papier par des sacs d'épicerie réutilisables. Ils sont largement disponibles dans de nombreux magasins ou vous pouvez en fabriquer à partir de vieux t-shirts. Apportez des sacs en filet légers au magasin pour les utiliser pour vos produits.

sac-en-toile-de-coton-maille-courses-bio

7 sacs en mailles pour 19,90€

(cliquez sur l'image pour vous rendre sur la page produit)

 

- Cessez d'acheter des aliments transformés qui sont emballés dans du plastique. C'est un grand pas en avant pour votre santé, mais cela permettra également de réduire la quantité de déchets plastiques que nous produisons chaque année. Faites vos courses sur les marchés de producteurs et utilisez des sacs réutilisables. Si le produit se trouve dans un sac ou une boîte en plastique, ne l'achetez pas.

- Remplacez les sacs en plastique et les récipients de stockage des aliments en plastique par des options réutilisables plus sûres. Les sacs en plastique, les pellicules plastiques et les récipients de stockage en plastique fin sont les principales sources d'exposition au plastique. Passez au verre ou à l'acier inoxydable pour le stockage, ou utilisez une option incassable comme le silicone (exemple: les couvercles en silicone étirables pour économiser le film plastique)

couvercle-zero-dechets-en-silicone-etirable-extensible-reutilisable-alimentaire-souple-universel-et-ecologique

6 couvercles en silicone extensible universels - 19,90€

(cliquez sur l'image pour vous rendre sur la page produit)

 

- Achetez des jouets en bois ou en métal pour les enfants au lieu de jouets en plastique. (Ils durent aussi plus longtemps !)

- Apportez votre propre bouteille en verre/métal ou votre propre thermos lorsque vous achetez des boissons en dehors de la maison. N'achetez pas de nourriture à emporter dans des récipients en polystyrène qui sont une source importante de produits chimiques et de déchets plastiques. Les gobelets en matières comme la  fibre de bambou peuvent aussi faire l'affaire.

gobelet-en-fibre-de-bambou-tasse-voyage-mug-travel-reutilisable-et-eco-friendly

Gobelet en fibre de bambou - 12,90€

(cliquez sur l'image pour vous rendre sur la page produit)

 

- Envisagez d'utiliser des couches en tissu au lieu de couches jetables. Voici ce que nous utilisons.

- Utilisez de la vaisselle en verre et en métal, de l'argenterie et des ustensiles de cuisine à la place du plastique.

- Recyclez tout ce que vous pouvez !

 

Voilà, nous espérons que cet article aura su vous convaincre de réduire votre consommation de plastique en passant à l'action dès maintenant. Vous pouvez retrouver tous nos articles écologiques sur mamagaia.fr et faites passer le mot autour de vous sur les dangers des perturbateurs endocriniens qui nous affectent nous et nos enfants.

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés